Le principe des patchs en homéopathie de contact

Home/Le principe des patchs en homéopathie de contact

L’homéopathie de contact offre un protocole de traitement non invasif, qui ne requiert ni manipulation ni ingestion.

La méthode est inspirée de BBA pour l’approche clinique, de la kinésiologie et de la radiesthésie pour les tests de sensibilité, de l’homéopathie pour les aspects vibratoires et enfin de la radionique pour la technique d’encodage par mémoire de l’eau.

Le principe d’une thérapie énergétique est de travailler au niveau de l’information cellulaire plutôt qu’au niveau moléculaire.
Il s’agit d’informer ou de ré-informer un organe par exemple, pour qu’il retrouve son équilibre vibratoire et donc un fonctionnement optimal. Il s’agit également d’informer l’organisme sur l’innocuité d’une énergie vibratoire avec laquelle il rentre habituellement en conflit, comme lors d’une allergie alimentaire.

En effet, ici nous considérons toute chose dans l’univers comme étant une énergie, vibrant à un taux plus ou moins rapide et émettant une fréquence qui lui est propre. Notre approche consiste à aborder une substance sous l’angle de son empreinte vibratoire plutôt que sa spécificité moléculaire.
Comment expliquer autrement qu’une personne allergique aux poils de chats par exemple puisse entrer en crise simplement 10 minutes après avoir franchi le seuil d’une maison dans laquelle vit un animal et sans même l’avoir croisé, si ce n’est cette empreinte vibratoire qui rayonne dans la maison ?

En envoyant la signature vibratoire des poils de chat à l’organisme lors d’un protocole de traitement, on la rend compatible avec la vibration propre du patient, pour que la vibration des poils de chat ne soit plus interprétée comme hostile par le système immunitaire.

Une information vibratoire peut être transmise au corps au travers des méridiens d’acupuncture, par acupression par exemple, lors de séances en cabinet.
Ce protocole est efficace si on se montre rigoureux et que l’on a le courage de le suivre jusqu’au bout. Cela requiert parfois plusieurs mois de traitement.
Dans le cas de l’homéopathie, l’information est transmise par le biais de la dilution d’une substance dont on utilise la potentialisation vibratoire.

Le support de l’information passant par la mémoire de l’eau, le patch n’est qu’une capsule enfermant 3 gouttes d’eau qui seront ensuite encodées par le thérapeute.

Une nouvelle technique

Les thérapies énergétiques nous enseignent que certaines substances même banales (produits laitiers, oeuf…) sont considérées par le corps comme nocives pour l’organisme. Partons du principe que chaque substance comporte sa propre empreinte vibratoire, nous avons mis au point une technique d’inversion vibratoire, qui permet de créer « l’antidote » d’une substance.
Cette solution offre l’avantage d’un traitement non invasif.
Il n’est plus nécessaire de pratiquer l’éviction stricte des allergènes concernés, qui était nécessaire dans les traitements traditionnels.
Il est ainsi possible de cumuler un certain nombre de réactifs dans le même patch et ainsi de raccourcir la durée globale du traitement.

Les patchs individuels :

Ils sont formulés sur-mesure suite à un test de sensibilité pratiqué par le thérapeute. Le patient bénéficie d’un suivi personnalisé et chaque fin de protocole est validé pour vérifier la réactivité des substances traitées. Selon le terrain il pourra être nécessaire de diviser le traitement en plusieurs patchs (rarement plus de 4).

Les patchs génériques :

Nous travaillons sur la formulation d’un certain nombre de patch génériques dont certains sont déjà en vente. L’idée est de pouvoir soulager des personnes sans les faire entrer dans une démarche de consultation en cabinet et de pouvoir tester une nouvelle méthode thérapeutique en toute liberté.

Avec ces patchs génériques, il n’est pas question de prétendre résoudre 100% d’une problématique, mais de soulager des symptômes avant de consulter un thérapeute en individuel pour aller plus loin si besoin.

Bien entendu, ces patchs ne sont pas un dispositif médical et doivent être pris en parallèle de votre traitement. Ils n’entrent pas en conflit avec les traitements habituels puisqu’ils agissent sur le plan énergétique.